Devenir proche aidant.e

Devenir proche aidant.e peut arriver à n'importe quelle personne à nimporte quel moment au cours d'une vie. Quel que soit notre parcours, chaque personne peut avoir à être touchée de près ou de loin par la proche aidance. L'évolution, à travers le temps, dans la reconnaissance complète des personnes proches aidantes montrent à quel point ce rôle est essentiel dans la société. Notre organisme, en collaboration avec différents organismes, veillent à la pleine reconnaissance de ces personnes dans la société. 

Une définition plus inclusive.

Depuis plusieurs années, les organismes en proche aidance militent et font pression sur les gouvernements afin de reconnaître pleinement les personnes proches aidantes. Une des revendications premières a été de rendre plus inclusive la définition d'une personne proche aidante présente, entre autre, dans la politique de soutien à domicile de 2003 (Ministère de la Santé et des Services sociaux). 

Grâce, en grande partie, à la concertation entre les différents organismes ainsi que le Regroupement des aidants naturels du Québec (RANQ), une définition plus inclusive et complète a vu le jour : 

« Pour l'application de la présente loi, « personne proche aidante » désigne toute personne qui apporte un soutien à un ou plusieurs membres de son entourage qui présentent une incapacité temporaire ou permanente de nature physique, psychologique, psychosociale ou autre, peu importe leur âge ou leur milieu de vie, avec qui elle partage un lien affectif, familial ou non. 

Le soutien apporté est continu ou occasionnel, à court ou long terme, et est offert à titre non professionnel, de manière libre, éclairée et révocable, dans le but, notamment, de favoriser le rétablissement de la personne aidée, le maintien et l'amélioration de sa qualité de vie à domicile ou dans d'autres milieux de vie. Il peut prendre diverses formes, par exemple le transport, l'aide aux soins personnels et aux travaux domestiques, le soutien émotionnel ou la coordination des soins et des services. Il peut également entraîner des répercussions financières pour la personne proche aidante ou limiter sa capacité à prendre soin de sa propre santé physique et mentale ou à assumer ses autres responsabilités sociales et familiales. » (Projet de loi 56, adopté 28 octobre 2020)

Des parcours différents.

Les parcours des personnes proches aidantes sont tous différents et sont remplis de ressentis et d'épreuves. Nous devons absolument reconnaître la pluralité des réalités et des parcours de la proche aidance. 

Saviez-vous que...

Quelques données démographiques

35%

des adultes du Québec, en 2016, posaient un geste comme personne proche aidante d'aîné.es. (APPUI, 2016)

83,8%

des personnes proches aidantes qui se reconnaissent comme telles offrent entre 10h et 19h de soins par semaine. (APPUI, 2016)

57%

des personnes proches aidantes occupe un emploi et relève au quotidien les défis de la quadruple conciliation le travail, la famille, son rôle et sa vie personnelle. (RANQ, 2018)

25.7%

des personnes proches aidantes prennent soin de deux personnes. (RANQ, 2018)

10.5%

des personnes proches aidantes prennent soin de trois personnes ou plus. (RANQ, 2018)

40%

des personnes proches aidantes considèrent ne pas avoir eu le choix d'assumer ce rôle, toutes raisons confondues. (RANQ, 2018)

« Plusieurs personnes proches aidantes ne se considèrent pas comme telles pour différentes raisons : elles ne donnent pas un très grand nombre d'heures de soins ou de soutien, elles sont portées à envisager ce travail comme faisant partie de la solidarité familiale «normale» ou même des tâches domestiques habituelles. Il est probable que des proches aidants se définissent plus rapidement ainsi que les femmes dans la même situations. » (Conseil du statut de la femme, 2018)

Les femmes proches aidantes

Le monde de la proche aidance est majoritairement composé de femmes. En effet, les femmes sont plus nombreuses à jouer ce rôle auprès d'un.e membre de la famille ou encore d'un.e ami.e (Conseil du statut de la femme, 2018) Les réalités que peuvent vivre les femmes proches aidantes sont multiples et complexes. Les femmes proches aidantes sont susceptibles de vivre différentes formes d'inégalités. 

En raison du COVID-19, le GASO applique les mesures hygiéniques préventives recommandées par la SP et le MSSS. Ces dernières seront effectives pour une durée indéterminée.

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à jour avec les nouveautés du GASO

© GASO, 2020. Tout droits réservés. Les informations mentionnées sur le site web du GASO sont sujettes à changement sans préavis. Contactez-nous si vous désirez utiliser le contenu diffusé sur le site web du GASO. 

Montréal, Canada